www.axiologie.com


Science du juste

 

Très "science"
malgré les apparences et l'apparente simplicité de son mécanisme.

Par son sujet, l'axiologie entre dans le cadre des études ou des recherches visant à réfléchir sur le fonctionnement émitionel des êtres, les causes de leurs désorientations et les valeurs humaines les plus pures avant toute socialisation. Rien qui pourrait l'assimiler à de la philosophie. Le domaine axiologique constitue un ensemble de connaissances structurées obtenues par l’observation et l’expérimentation. Du fait de ses démonstrations rigoureuses, l'axiologie appartient au domaine scientifique.

C'est en Grèce vers 500 ans av. J.-C. que disparaitra l'axiologie subtilement remplacée par la philosophie afin de ne pas perturber les méthodes de modélisation de la pensée mises en place par le pouvoir politique. Souvenez-vous, Socrate sera accusé de vouloir corrompre la jeunesse pour leur avoir enseigné les lois naturelles.

Socrate et Platon avaient développé de façon littéraire les notions fondamentales de l'axiologie, mais d'autres avant eux, s'étaient déjà intéressés aux principes. Ces personnages avaient puisé les fondements de leurs sciences en Égypte, mais ce n'étaient pas différent de celles des anciennens civilisations quel que soit le continent. Il est ainsi possible de faire remonter les prémices de l'axiologie, comme ceux des mathématiques d'ailleurs, à la nuit des temps.

Ce que l'on a qualifié de philosophie à l'époque de Platon était bien à l'origine une science cernée par des scientifiques qui n'étaient pas en mesure d'en approfondir les principes. Il faudra passer par des phases intermédiaires indispensables pendant lesquelles d'autres personnages ne seront pas pour autant mieux perçus que leurs prédécesseurs. Leurs explications empreintes d'imaginaire, les circonstances et les mentalités ne s'y prêtent pas encore.

L'axiologie, sera altérée en devenant philosophie et perdra définitivement son essence avec la religion qui dénaturera ses valeurs pour s'en approprier les principes. Elle fera sa réapparition sporadiquement au XXIe siècle dans des domaines satellites à la psychologie.

La situation est à présent fondue à un point tel qu'il serait légitime de penser qu'il n'est plus possible, en apparence seulement, de s'y retrouver, mais c'est loin d'être le cas puisque les principes de cette science permettre précisément de faire le tri entre valeurs authentiques, théories imaginaires et pollution intellectuelle.

Ainsi, de la façon la plus naturelle qui soit, le plus important a été fait, puisqu'il ne manque qu'un élément fondamental pour que l'axiologie soit reconnue à sa juste valeur. L'ERREUR bien évidemment ! Tous ceux pourvus de mauvaises intentions sont convainsus que les fausses théories s'enracinent inexorablement avec le temps et qu'il suffit de les maintenir actives pour les ancrer dans notre mémoire de sorte que, même si l'on s'aperçoit de la supercherie, il sera trop tard en toute logique et plus possible de s'en défaire. Or, l'erreur, élément déterminant du rééquilibre, n'apparaît qu'au terme de la comparaison qui lui donne naissance, la confrontation avec la réalité, car toute altération de la vérité se révèle inévitablement.

Les détracteurs de l'axiologie n'auraient certainement jamais imaginé avoir aussi bien travaillé en sa faveur et... contre eux. En effet, la certitude de s'être trompé ne peut venir qu'après la croyance d'avoir vu juste. C'est de cette évidence que l'axiologie tire toute sa force.

Denis NOTARI — Axiologue
Renseignements, consultation - Tél.: 06.31.33.98.55

Crédits et Dernières mises à jour | Contacts | ©2005 Denis Notari AXIOLOGIE.