• +(33) 06.31.33.98.55
  • denisnotari@axiologie.com

Denis Notari

Denis Notari

Denis Notari est axiologue.

Né le 14 novembre 1954, il est le pionnier de l’axiologie. Découvrir la science sur le fonctionnement réfléchi de l’esprit n’a pas été un choix, mais une aventure que rien ne laissait présager.

Enfant, Denis Notari est fasciné par l’illusionnisme qu’il pratiquera pendant de nombreuses années. De ces techniques de magiciens, il retiendra de ne jamais croire aux miracles et autres phénomènes mystiques.

Diplômé de mathématiques du Conservatoire National des Arts et Métiers, sa passion s’oriente tout naturellement vers les influences exercées par l’environnement sur les comportements. Des interactions qui semblent bien trop évidentes pour ne pas avoir d’explications rationnelles. Une sorte de mode d’emploi incontournable.

Son esprit scientifique et sa curiosité vont l’aider dans ses démarches. Le point de départ aura été de découvrir la logique à laquelle ces interactions obéissent. C’est le début d’un long processus dont l’importance ne sera perceptible que plusieurs dizaines d’années plus tard.

Tout commence vraiment en 2000 à Montréal. Les écarts émotionnels provoquent des troubles de comportements. Le lien avec les émotions est établi. La découverte est fondamentale.

Ces prémices de l’axiologie conduiront une quinzaine d’années plus tard à une véritable science de l’émotion.

Des années d’investissement et de travail personnel auront été nécessaires pour parvenir à des résultats élaborés. L’axiologie, par sa spécificité, remet en question tout ce que l’on pensait savoir sur le comportement et ses dysfonctionnements.

Historique

2014 — Les phénomènes d’influence agissent sur la personnalité au même titre que les relations de causalité. Il est évident que le point commun ne peut être que l’émotion. L’axiologie, qui fait depuis longtemps l’objet de tant de suppositions, d’interprétations et de spéculations est une science à part entière.

2013 —  Désormais, l’axiologie permet de cerner les intentions qui ont suscité l’action même si la personne qui en est à l’origine ne le révèle pas. En d’autres termes, cela signifie que la raison d’une erreur pourra être identifiée si celle-ci s’avérait être intentionnelle.

2007 — Retour en France, à Bordeaux.

2004 — Les 5 premières années de recherches auront été décisives. L’émotion obéit à des schémas mathématiques et logiques. Il est désormais possible de poser des équations axiologiques pour résoudre les troubles de comportement.

Le premier cabinet d’axiologue ouvre à Montréal.

2003 — Publication d’un essai sur les méthodes de manipulations mentales.
Titre “La Source”. ISBN 2-9807997-0-X Bibliothèque nationale du Canada, Bibliothèque nationale du Québec.

2002 — Les contours et la syntaxe générale d’une communication non verbale se précisent. Elle met en évidence la relation étroite entre troubles émotionnels et méconnaissance de cette communication. Les recherches se poursuivent afin d’établir une méthode de travail rationnelle, sûre et fiable.

2000 — Montréal – Québec. Recherche et écriture sont à l’honneur. Le travail se porte simultanément sur les lois du hasard et des écrits coptes du 1er et 2e siècle relatifs à des thèses similaires.

1998 — Il apparaît qu’enfants et adultes aient des difficultés à se comprendre du fait qu’aucun ne s’exprime selon le même mode de communication. Celui des adultes est explicite et élémentaire quand celui des enfants est imagé sur plusieurs niveaux de compréhension. Une forme de communication non verbale s’impose comme étant la composante commune aux deux langages.

1997 — L’intérêt se porte spécialement sur les interactions qui lient chaque individu à son environnement immédiat et les raisons qui conditionnent ses décisions.